Dernière volonté numérique


Nous sommes en train d’ouvrir des comptes un peu partout sur les réseaux sociaux… mais personne n’a eu le réflexe de penser à l’avenir de ses profils ou de sa vie 2.0 après sa mort.

C’est une réalité

Selon Facebook, un profil sur 100 serait celui d’une personne décédée.

Et comme il y a de plus en plus de personne de plus de 65 ans qui s’inscrivent sur les réseaux sociaux, cela devrait aller en augmentant.

Depuis octobre 2009, Facebook se soucie du problèmes des décès : il est possible de remplir un formulaire pour signaler le décès d’un de ses amis.

Après enquête (pour valider le décès), Facebook relègue la page à la famille qui peut alors en faire une page «post mortem».

Toux nouveaux, tous beaux, les réseaux sociaux, mais il va falloir y penser, à cette réalité. En plus de penser à comment vous voulez que se déroulent vos funérailles, vous devrez aussi penser à vos dernières volontés numériques.

Normalement une personne chargée de votre succession devrait être responsable de la fermeture de vos comptes. Vos mots de passes seront donc à rajouter à vos dernières volontés.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s