à la Une

Retour aux sources

 

 

10410242_10205715434075165_8733185386124118080_n

 

 

 

L’année 2014 avait commencer en force  : Cégep , mon travail et mentor pour cours ta réussite .

Cours ta réussite est un organisme à but non lucratif  situé au centre  Louis-Joliette qui pendant presque  une année va aider une cohorte de jeunes à connaître la réussite à travers la course à pied . Il ne sont pas seule pendant se parcours , ils sont accompagnée de mentor tout au long de l’aventure . Il y a trois ans j’étais une de ses participantes et cette aventure à fait une grande différence à ce moment là dans ma vie .

Après trois ans de course à mon actif j’ai couru deux demi-marathon ainsi qu’une quizaine de courses en tout genre : des 5 km , des 10 km , de la course en sentier , en hiver , en été , au froid , sous la pluie .

Cette année j’avais décider de passer de l’autre côté et de devenir mentor . Il y a deux mois j’ai quitter cours ta réussite et fort probablement que je vais y retourner , mais j’ai eu un déclic au 5 km du printemps . Je n’avais pas couru depuis des semaines  et mentalement je n’avais aucune envie d’être là , alors vous pouvez imagniez comment ma performance fut épouventable . J’ai eu un déclic en courant , je ne m’amusait plus .Cela fait presque trois mois que j’ai abandonner la course , parce que j’ai envie de retrouver le jogging dans ça plus simple expression , plus de compétition , plus de groupe , plus de contrainte et surtout ne pas changer un endroit qu’on adore en une obligation .

Ma vie entière est une suite d’obligation et j’ai transomer un endroit que j’adore en quelque chose que maintenant je suis incapable de remettre les pieds . Il y a trois ans j’ai été remarquable , mais il vient un moment dans la vie ou il faut savoir s’arrêter  et arrêter de vouloir être plus que parfait et être soi-même .

Publicités

Un été en enfer

14358665_10210528495638696_7889726973145916705_n

L’été dernier j’ai fait incursion dans le monde de la moto et je suis sortie de cette expérience avec beaucoup plus de regret et de mécontententement .J’ai compris pourquoi mon père n’avait jamais été dans des groupes de moto , car tout comme la politique ce ne sont que des guerres de pouvoir . A mon arrivée , j’étais toute enthousiaste , je renouait avec mon adolescence , quand j’embarquait en arrière de la moto de mon père pour faire des  » rides » dans la ville de Québec . J’ai très vite déchanter .

Cette été , j’ai plus eu l’impression d’être dans une saison de House of cards ou le mots d’ordre est de parler dans le dos des autres .J’ai croisée une panoplie de gens que leurs seule but étaient de contrôler la vie des autres . J’ai adorer ma première ride au Parc de la Mauricie , nous étions plus d’une trentaines de motos à rider tous ensemble et je sentais cette synergie , cette esprit d’équipe qui me rappelait la course à pied .Ensuite , ça dégénérer , deux amis ont quitté un groupe de moto parce que le leader qui s’occupait de cette organisation n’avait rien d’un leader .

Toute l’été , je me suis promener d’un groupe à l’autre en les observant , mais aucun n’a véritablement retenue mon attention . L’essence même du plaisir de faire de la moto ensemble était baffouer par des crises internes à savoir qui avaient le plus de pouvoir , qui avaient le plus de membre , bref de la compétition malsaine .J’ai entendu tellement de fausse histoires , vue tellement de chicane que tout cela m’a dégoûter et je me suis posée la seule question qui était de mise : est ce que je veux ce genre de personne dans ma vie ? La réponse est non , cette fin de semaine là ,j’ai pris du recul et j’ai quitter le monde de la moto .Je savais qu’ont avait parler dans mon dos , qu’ont m’avait décortiquer et surement critiquer et quiconque avec un peu de bon sens , n’a pas besoin de telle absurdité dans ça vie .

Depuis que j’ai pris cette décision , ma vie va beaucoup mieux .Je ne veux pas ce genre de personne dans ma vie , qui ne fais que bavasser sur la vie d’autrui . Comme en amour et en amitié nous avons toujours le choix des personnes avec qui nous voulons être et parfois il est préférable de se retirer et partir .

L’image plus haut montre la seule fois ou tout ces gens se sont rassemblée ensemble .

 

 

 

 

5 bonnes habitudes à avoir sur Facebook

Ce ne sont plus des mythes maintenant Facebook à de réelles percussions dans nos vies et c’est possible maintenant  de perdre son emploi  à cause d’un statut Facebook. Il est aussi possible d’être en première ligne des recherches sur Google pour très  longtemps. Vous souvenez –vous de ce candidat de la CAQ qui n’avait pas pensé à faire le ménage de son profile Facebook et dans le temps de le dire, ça photo nu sur la toilette  à fait le tour des médias de masse .Dernièrement, l’employés de Desjardins qui a été puni pour ses propos sur Facebook , avec son « va travailler câlisse » pendant la grève des professeurs en disant  tout haut ce que tout le monde pensait tout bas : les employées de l’état sont mieux traiter que monsieur et madame tout le monde . Il est préférable de se tourner sept fois les doigts du clavier avant d’écrire quelque chose que vous pourriez regrettez par la suite. Le phénomène n’est pas vraiment nouveau, il y a quelque année deux hommes sur le bien-être social c’étaient eux-mêmes trahis en faisant un vidéo  sur YouTube qui est devenu  virale sur internet et  ils ont tous deux perdu leurs chèque. Vous avez une responsabilité quand vous publier un statut, il ne vous appartient plus  puisqu’il est public. Quand vous écrive quelque chose, pensez que vous êtes sur la place publique et que vous parlez à une foule, cela va peut-être vous faire réfléchir d’avantage.

 

Premièrement bien sécuriser vos paramètres de confidentialités. Il  suffit d’aller dans Paramètre, confidentialité et ajuster vos paramètres de confidentialités sur qui peut voir vos statuts, ce que les gens cherchent voit comme profile et qui peut vous trouver sur Facebook. Pensez à aller jeter un coup d’œil à chaque fois que Facebook fait des changements, car les paramètres se retrouvent ouverts à tous les coups.

 

Deuxièmement   et surtout pour les femmes, évitez la photo trop sexy, dénudé, ou sur  le party. Le mieux c’est de « Googler » sont nom et de voir les photos qui apparaissent de vous sur la toile. Ce n’est plus un mythe les employeurs regardent  votre profile Facebook avant de vous engager, même si ce n’est pas LinkedIn. Privilégier la classe au lieu du sexy ou pensez à bien cacher vos album photos ou vous n’êtes pas à votre avantage. Nous vivons dans un monde d’apparence et il est préférable d’être à son meilleure que l’inverse.

 

Troisièmement : changer souvent votre mots de passe et sécurisé votre profile Facebook le plus possible. Il est préférable de lier son compte à son numéro de cellulaire et ainsi d’hausser le niveau de sécurité de votre compte. Vous pouvez aussi recevoir des notifications à chaque fois que vous vous loguer à un appareil différent et d’être avertit par courriel. On n’est jamais trop prudent.

Quatrièmement : Sur Facebook il n’est pas nécessaire de dire la vérité, vous pouvez mentir sur votre âge, votre date de naissance ou tout simplement garder l’accès personnelle de vos données. Nous ne sommes pas sur LinkedIn et pour votre protection de votre identité ce n’est pas indispensable de tout savoir.

 

Cinquièmement Écrire ouvertement sur Facebook que vous partez en voyage c’est une belle invitation qu’on lance à des cambrioleurs. De plus en plus les policiers font des liens avec des publications imprudentes sur Facebook et des cambriolages. Certaines compagnie d’assurance disent à leurs clients de ne pas publier leurs déplacements ou quand ils partent en voyage. Il y a des compagnies d’assurances qui refusent de vous indemniser s’il y a eu un vol chez vous en lien avec les réseaux sociaux. Dans ce cas il vaut mieux ne rien poster ou tout simplement le dire à votre retour que vous avez été en voyage.

 

Il vaut mieux être trop prudent et mettre toute les chances de ses côtés. Les gens ne sont pas tous bien intentionné et personne ne peut dire avec certitude si tous vos amis sur Facebook sont tours des gens bien. Si votre profile est ouvert à tout le monde vous augmenter vos chance d’un vol d’identité. On se croit en sécurité jusqu’au jour où vous vous faite voler votre maison ou votre identité .

 

 

 

 

 

 

Cours ta réussite ma deuxième année

Il me semble qu’il y a un proverbe qui dit que les meilleures choses de la vie nous arrivent quand elles ne sont pas prévues, or cette année revenir vers cours ta réussite n’était pas dans mes plans.

Ce n’était pas non plus à mon agenda de courir un deuxième Demi-Marathon . Il faut croire que raccrocher mes souliers s’avère être plus compliqué que je ne le pensais, en fait c’est impossible, la course est devenue une partie de ma vie et c’est plus que ça encore, c’est un style de vie .

Continuer à lire … « Cours ta réussite ma deuxième année »

Cours ta réussite un kilomètre à la fois

gala

Il y a une semaine environ j’ai couru un demi-marathon et je vais vous racontez toute l’histoire qui entoure  » cours ta réussite  » et comment ils ne m’ont pas acceptée au début . Avant d’entrer au centre Louis-Jolliet , j’avais décidé de commencer à faire du jogging . Je me r’appelle encore par cette journée d’été magnifique et chaude de Juillet ou j’avais réussi à jogger de peine et de misère jusqu’a mon école et je m’étais dit cette année que les choses allaient se passer différemment , que cette fois j’allais laisser ma trace quelque part , que j’allais m’impliquer , que j’allais sortir de cette école avec une appartenance et vous savez quoi j’ai réussi tout ce que je m’étais promis de faire.

Je voulais apprendre à courir cette année et je dois vous dire que j’ai été influencée par quelqu’un . Dans ma vie pour sortir de ma zone de confort j’essaie un nouveau sport et c’est le hasard des rencontres  qui décide qu’elle sera ma nouvelle épreuve de vie . Cette année là  j’ai rencontrer quelqu’un , son sport la course à pied et voilà c’est comme ça que ça c’est décider . J’ai jamais deviné que cela me mènerait à un demi-marathon .

Continuer à lire … « Cours ta réussite un kilomètre à la fois »

Une seconde chance

Ça fait un siècle que je suis venue écrire quelques lignes.

Je suis présentement dans un retour aux études , j’ai une année pour faire mes mathématiques fortes pour aller étudier en Gestion de Commerce . Il n’y en aura pas de facile , je me lève tous les matins donner mon 100 % à faire quelque chose que je déteste et que j’ai de la misère , que cela ne tienne c’est mon grand défi de l’année.

Continuer à lire … « Une seconde chance »

Les 5 grands rêves de vie

C’est une belle journée de musé aujourd’hui vous ne trouver pas ?

C’est comme ça que débute le livre  » Les 5 grands rêves de vie  » de John P. Strelecky , si j’ai deux livres à vous recommander dans les centaines de livres que j’ai lus , celui-ci et le  » Why café  » .

J’ai réalisé dernièrement que nous avons 28 500 jours de vie en moyenne et que la question à combien de temps nous reste-t-il n’est pas assez .

Je voudrais vous expliquer de long en large ce livre magnifique , mais je préfère vous citer un extrait significatif .

Imaginons que chacune de nos journées de notre vie est cataloguée, ce que nous ressentons , les gens que nous croisons, ce que nous faisons de notre temps .

À la fin de notre vie, imaginons qu’un musée sera érigé pour exposer ce que nous faisons exactement de notre vie . Si 80 % de notre temps est consacré à un emploi que nous n’aimons pas , alors 80 % du musée nous montrera malheureux et passant la majeure partie de notre vie à faire une activité déplaisante .

Si nous sommes amicaux avec 90 % des gens avec qui nous avons des liens , le musée en rendra compte .cependant , si nous sommes colérique et de mauvais poil ou si nous vociférons des mots durs envers 90 % des gens , le musée en tiendra compte aussi .

Si nous aimons le plein air ou si nous aimons passer du temps avec les enfants ou encore célébré la vie avec l’être aimé , mais que nous ne passons finalement 2 % de notre vie à ces activités que nous adorons , alors, peu importe, à quel point nous souhaitons que ce soit différent , seulement 2 % de notre musée y sera consacré .

Imaginons une visite de notre musée à la fin de notre vie .comment nous sentirions nous ? Que ressentirions-nous de savoir que pour l’éternité , ce musée montrera le souvenir des gens auront de nous ? Chaque personne qui le visitera nous connaîtra exactement comme nous sommes vraiment .notre héritage sera basé non pas sur ce que nous rêvons de vivre ,mais sur se que nous vivons réellement.

Ça fait réfléchir , mais ce n’est pas tout .

Dans l’entreprise il demande qu’elle est votre DRE votre raison d’être et vos 5 grands rêves de vie . On revient au  »Why café  » qui nous demande pourquoi sommes-nous ici ?

C’est Steve Jobs qui dit : Votre temps est limité , ne la gâcher pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre .

Certains vont me dire qu’il est impossible de changer notre vie , mais me concernant je n’es pas envie de la gaspillez à faire quelque chose que je n’aime pas .

Les réseaux sociaux me passionnent et je vais y arriver , je ne sais pas par quel chemin , mais c’est ce que j’aime . J’ai toujours investi de mon temps et jamais au grand jamais cela n’a été une perte de temps . C’est encore peu connu , mas je me vois comme une pionnière , ce qui veut dire qu’il y a tout à faire , tout à apprendre et que c’est continuellement en changement .

Pensez un instant à quelqu’un qui fait un travaille qu’il aime , à quel point il rayonne et que c’est personnes en influence d’autre à changer leurs vies .

Dans le livre les employés de Christian ont chacun leurs cartes professionnelles avec leurs RDE et leurs 5 grands rêves de vie et une notice pour rejoindre la personne et l’aider à réaliser ses rêves .

Alors , comment allez-vous décorer votre musée ? Nous attendons souvent un cancer pour commencer à vivre n’attendons pas d’être mourant pour vivre la vie que nous souhaitons.